LE PROFESSEUR MAROUBA FALL PRIME



Suite à la récente distinction internationale du professeur Marouba FALL, romancier, poète, dramaturge et formateur au Département des Arts scéniques, l’ENA s’associe à la communauté artistique et culturelle pour lui décerner un satisfecit et un vibrant hommage.

Le prix international décerné au professeur Marouba FALL, témoigne, entre autres reconnaissances, du parcours respectable d’un homme de lettres dévoué à la promotion de l’enseignement et de la formation artistique (art dramatique) au Sénégal.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour garder la mémoire de l’illustre Poésie-Président disparu le 20 décembre 2001, des Sénégalais vivant en Italie, en collaboration avec des intellectuels et hommes de culture de leur pays d’accueil, ont créé l’Association Africa Solidari et à Onlus que préside le poète et conseiller municipal Cheikh Tidiane GAYE. Le Prix International de Poésie « Sur les traces de Léopold Sédar Senghor » est la manifestation-phare de cette association qui œuvre pour la promotion de l’image du Sénégal en Italie, singulièrement à Milan, la capitale économique. Le Prix de Poésie dont le jury constitué d’éminents professeurs d’université a pour président Pape KHOUMA, journaliste et écrivain installé au pays de Michel Ange depuis près de 35 ans et dont les œuvres écrites en italien et traduites en anglais sont enseignées aux USA.

La troisième édition du Prix International de Poésie « Sur les traces de L S SENGHOR » comporte une section réservée à la poésie de langue italienne et une section C consacrée à la poésie inédite de langue française. Cette section a enregistré plus de 500 candidatures à travers le monde francophone, parmi lesquelles celles de deux Sénégalais qui ne sont pas inconnus du monde littéraire national. Qui ne connaît pas Marouba FALL, auteur du célèbre roman LA COLLÉGIENNE ? Quant à Pape Sada ANNE, il est membre actif du bureau du Cercle des Écrivains et Poètes de Saint Louis (CEPS) et auteur d’un nouveau recueil de poèmes : « Lumières des Saints ». Le premier a rendu hommage à Nelson MANDÉLA, le leader charismatique d’Afrique du Sud disparu le 5 décembre 2013, dans un poème intitulé « Chant pour Madiba », que le jury a trouvé riche et complexe, situé entre l’éloge funèbre et le discours politique. Le second a présenté la « Liberté » comme un personnage qu’il apostrophe et magnifie à travers des images évocatrices. Marouba est classé Premier. Son confrère Troisième.

C’est le samedi 16 décembre 2017, à 16 heures que la remise des Prix aux lauréats a eu lieu dans la prestigieuse salle Grchetto, Via Francesco Sforza 7, en présence d’une foule poètes ayant participé au Concours de poésie, d’éminentes personnalités de la ville et de l’Ambassadeur du Sénégal à Rome auprès le Quirinal, Monsieur Mamadou Saliou DIOUF, qui a fait le déplacement pour féliciter les Sénégalais sélectionnés et distingués, mais surtout pour porter un témoignage élogieux à l’endroit de Cheikh Tidiane GAYE et de ses collaborateurs.