PIECE DE THEATRE « LE CHEMIN DES TIRAILLEURS » L’ENA INVITEE A LA REPRESENTATION OFFICIELLE




La compagnie du Théâtre national Daniel Sorano  (CTNDS) a présenté le samedi 10 février 2018, la pièce "Le chemin des tirailleurs".


Comme le renseigne la cellule de communication du TNDS, cette coproduction avec le Théâtre de la "Mascara" de France "s'inspire de l'engagement exceptionnel des tirailleurs sénégalais lors de la guerre mondiale1914 – 1918 et transmet aussi la mémoire partagée de cette première guerre mondiale".


Du Continent africain au Continent européen; du paisible champ du village au Sénégal aux champs de bataille européens ; de Verdun, à Maux en passant par la Seine et Marne entre autres tranchées, tels sont entre autres tableaux qui constituent « Le Chemin des tirailleurs » de Nicolas JOBERT, acteur et metteur en scène.

Une riche production artistique  et culturelle qui  sonne comme un devoir de mémoire individuelle et collective partagée entre plusieurs peuples, plusieurs hommes.  Chemin des Tirailleurs constitue un ensemble de témoignages historiques imaginaires qui montre l’engagement sans faille des tirailleurs et, le sort  qui leur a été réservé nous invite à  réfléchir sur la véritable histoire de ces derniers.



Image title



Tragédie ou comédie ? Deux genres se sont mêlés au point de perdre le plus professionnel et férus de cette discipline qui retient attention et déclenche émoi, colère, tristesse joie. Magiquement, elle atteint les cœurs et marque les esprits.

Cette représentation, au delà du divertissement nous interpelle et nous replonge dans l’histoire non apprise dans les manuels scolaires. Omise volontairement ou partiellement racontée à dessein ??. Elle relate plus ou moins avec fidélité les tares, les appréhensions, les joies, les angoisses et peurs des hommes et femmes qui partagent un seul destin parsemé d’horreurs et de barbaries.

Aux détours des différents tableaux et ou séquences on aura appris que le malheur rapproche quels qu’en soient, la nationalité, la croyance, la couleur de la peau.

Cette coproduction théâtrale  réussie entre les comédiens du théâtre national Daniel Sorano (Sénégal) et théâtre de la Mascara (France) montre la transversalité de la culture et confirme que l’art n’a ni frontière, ni couleur.



Image title



Une maitrise parfaite du jeu d’acteur conjuguée à une mise en scène parfaite ne pouvaient  laisser de marbre le plus amateur parmi les amoureux du septième art…

L’interprétation parfaite de la pièce « le Chemin des  tirailleurs » par les artistes Ndeye Fatou CISSE, Aurélie VIDELIER, Abdoulaye SEYDI, El Hadji Malick NIANG et Nicolas JABERT confirme une fois de plus que le continent africain n’a pas été qu’un simple spectateur dans ces conflits mondiaux aux multiples séquelles, physique, psychique et morale d’avant, pendant et d’après guerres.